Le projet de Plan local d’urbanisme présenté à la population

558

Le PLU entre dans sa phase finale. Les 2, 3 et 7 septembre, il sera détaillé aux Roquebrunois. Des réunions au cours desquelles chacun pourra échanger avec les élus

En arrivant aux affaires en juillet 2020, l’une des missions primordiales de la majorité était de finaliser le Plan local d’Urbanisme de la commune, jusqu’alors inexistant. Un travail de titan au regard des nombreuses contraintes : pression foncière, risques naturels, règlements, espaces protégés, volonté des élus (moratoire sur l’urbanisation, plus d’urbanisation périphérique), modération de la consommation d’espaces…

Un PLU vertueux
Un an plus tard, le dossier est ficelé et prêt à être présenté aux Roquebrunois. Un projet de PLU déjà détaillé aux services de l’État et qualifié de « vertueuxpar rapport aux dérives du passé et dans le respect de la Loi littoral ».
Les seules remarques faites n’ont concerné que de simples réajustements qui ne remettent nullement en cause les fondements du document. Ce plan d’urbanisme qui s’intègre pleinement dans le Programme d’Aménagement de Développement Durable se base sur trois mesures : une très faible consommation foncière, pas d’étalement urbain. Et une extension de l’urbanisation très limitée. L’essentiel portera donc sur le renouvellement urbain avec une optimisation du foncier communal et le comblement des dents creuses.

ENCADRÉ
Respect et préservation des formes urbaines : hauteurs limitées à l’avoisinant dans le centre ancien du Village. Hauteurs maximales de 9m en R+2 sur les centralités de la Bouverie et des Issambres, dans un périmètre contenu correspondant au cœur des agglomérations telles que définies par la Loi Littoral, ainsi que sur la première couronne du village. Tout le reste des zones urbanisées sera figé en tissu pavillonnaire avec des hauteurs limitées à 6m en R+1.

Préservation des espaces naturels : Insaturation d’un zonage N urbain pour protéger la nature en ville. Protection totale de la partie Nord des Issambres. Instauration majoritaire d’un zonage Np, zonage le plus restrictif en termes de protection des espaces naturels remarquables.

Reconquête agricole : zonage agricole étendu à des parcelles autrefois cultivées et situées en zone AOP pour permettre l’extension des domaines viticoles.

ENCADRÉ
Les réunions publiques :
2 septembre : 18h — salle Molière au village.
3 septembre : 18h — salle Suzanne Régis — La Bouverie.
7 septembre : 18h ­— salle Robert Manuel — Les Issambres.

PASS OBLIGATOIRE