Première visite post élection de Monsieur le Sous-préfet de Draguignan, M. Éric de Wispelaere, ce lundi 28 septembre à Roquebrune-sur-Argens.

Venu s’entretenir avec le Maire, Jean Cayron, il a ainsi pu prendre le pouls des chantiers déjà engagés par la nouvelle majorité, évoquer les projets et problématiques rencontrées.

« Qu’ils soient urbanistiques, financiers, budgétaires, environnementaux… Il y a énormément d’enjeux à Roquebrune. Et beaucoup de sujets essentiels à traiter dans l’intérêt des Roquebrunois » a souligné le représentant de l’État.

« L’aménagement du territoire définit la politique »

Parmi les thèmes abordés, notamment, la relance depuis près de trois mois du Projet d’aménagement et de développement durable (PADD) par les services de l’urbanisme, qui sera présenté prochainement en séance du conseil municipal.

« Vous avez relancé le PADD, c’est une excellente chose. Il est urgent d’avoir un Plan local d’urbanisme (PLU) pour que la Commune — d’une superficie de 106 km2 (ndlr) — reprenne son destin en main ».

Des propos que le Maire, Jean Cayron confirmait. « Nous sommes conscients du travail à fournir et je mesure combien les services de l’urbanisme de la Ville œuvrent sans relâche sur ce dossier depuis notre arrivée. Tout le monde sait que c’est l’aménagement du territoire qui définit la politique ».

Lutter contre les inondations

En présence de Mme Carmina Wehrbach, référente territoriale à la Direction départementale des Territoires et de la Mer pour le secteur Golfe de Saint-Tropez/Est-Var, et d’une délégation d’adjoints, le Maire et le Sous-Préfet se sont rendus sur divers points stratégiques de la commune pour évoquer les dossiers à l’étude. Au Village d’abord, du côté du réfectoire de l’école, voué à être transformé, puis aux Issambres, où la complexité du projet d’urbanisation « Cœur de San Peïre » a été détaillée.

Autre thématique prioritaire pour le Maire, la lutte contre les inondations, a fortiori dans une zone encore trop fréquemment touchée.
Le Sous-Préfet, qui ne manquait pas de soulignerl’attachement du Maire à cette problématique « en qualité de vice-président du Syndicat Mixte de l’Argens, avec une fibre pompier » a ainsi pu constater l’avancée du chantier qui a débuté et piloté par le SMA.
Ce dernier vise, à terme, à supprimer le seuil du Moulin des Iscles sur l’Argens afin de baisser théoriquement de 30 cm le niveau d’eau.

Stopper la cabanisation

Roquebrune a de multiples atouts. Environnementaux notamment avec des espaces verts ou naturels à valoriser. Mais le bât blesse dans certains secteurs.
Une majeure partie du Chemin de l’Homède, le long de la RD7, face aux Rives du Golf comme à la Colombelle, en entrée de forêt de Palayson, pour ne citer qu’eux, sont victimes de cabanisation.
La pratique est courante : Installation de gens du voyage, marchands de sommeil, locations de mobil-home implantés sans autorisation par des propriétaires de parcelles dans des zones inondables, caravanes cerclées de clôture en béton… les agissements se multiplient en toute illégalité.

Le Maire a donc souhaité sensibiliser le Sous-préfet pour obtenir son soutien afin que ces actes ne soient plus tolérés et impunis.
Et que les Roquebrunois qui ont bâti toute leur vie légalement et honnêtement à proximité de ces zones n’aient plus à subir ces désagréments au quotidien.

Monsieur le Sous-Préfet, M. Éric de Wispelaere, soucieux du devenir du territoire, s’est dit conscient des enjeux de demain et a affirmé son soutien au Maire, Jean Cayron.