Inondations : optimiser le dispositif matériel et adopter les bons comportements

159

Les inondations meurtrières qui ont frappé les Alpes-Maritimes le 2 octobre lors du passage de la tempête Alex ont ravivé de douloureux souvenirs.

À maintes reprises touché par les inondations, les dernières remontant tout juste à fin 2019, L’Est-Var n’est pas épargné par ces phénomènes météorologiques. Et continue de payer un lourd tribut.

C’est en ce sens que la Communauté d’agglomération Var Estérel Mer (Cavem) a organisé, ce jeudi 15 octobre, une réunion, salle Molière à Roquebrune-sur-Argens. Une matinée d’information à destination des élus, pilotée par Vanessa Huet, ingénieure risque inondation du service Hydraulique et cours d’eau de la Cavem, à l’approche des épisodes méditerranéens.

En qualité de Vice-Président de la Cavem en charge de la Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) et 1er Vice-président du Syndicat Mixte de l’Argens (SMA), c’est donc sur sa commune que le maire de Roquebrune Jean Cayron, a accueilli les élus pour cette Première.

Expertise technique

L’objectif : détailler et dresser le bilan technique et matériel des moyens mis en place pour évaluer les risques et suivre en temps réel l’évolution de la montée des eaux.

Anticiper, analyser, gérer, informer, alerter… les missions sont nombreuses pour éviter de telles catastrophes.

Mise en place de caméras, de détecteurs, entraide intercommunale, synergie des moyens, adhésion à des systèmes d’alerte de crues, maintenance des structures existantes… sont autant de moyens qui doivent permettre d’anticiper les catastrophes.
Des moyens complémentaires aux importants travaux inscrits à l’ordre du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI).

Des chantiers ont été menés, d’autres sont en cours ou à venir. Pour autant, cela ne suffit pas. La nature étant capricieuse et imprévisible.
D’où l’importance de travailler aussi sur le côté humain. En sensibilisant la population. Le Risque Zéro n’existant pas.

85% de comportements réflexes

Selon des études, il ressort que, lors de catastrophe :

  • 15% des individus manifestent des comportements anormaux ou présentent des états de confusion ;
  • 15% des individus conservent leur sang-froid et ont une réaction réfléchie… mais pas forcément adaptée à la situation ;
  • 70% ont une réaction apparemment normale mais dans la réalité non réfléchie (comportement réflexe, grégaire).

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : au final, plus de 85 % dont des comportements réflexes avec donc, une forte probabilité d’erreur.

Un constat qui interpelle. Il y a urgence à informer, sensibiliser et préparer la population. Mais force est de constater que les documents officiels publiés, tels les Plans de prévention des risques (PPR), Document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM)… ne suffisent pas.

Aujourd’hui, il y a urgence à « reconnaître sa vulnérabilité ». Sans excès d’optimisme, sans déni du danger ou minimisation de l’événement.

Ces catastrophes naturelles sont une réalité sur l’Est-Var. Des sensibilisations auprès des scolaires doivent être instaurées dans le temps. Des conseils divulgués à la population.

Trop souvent, le temps écoulé entre l’ordre d’évacuation et le départ du domicile est trop long. Mais personne ne parviendra à sauver tous ses biens, qu’on se le dise !

Alors préparez au préalable, bien avant la tempête, à l’abri, un kit, avec vos copies de papiers d’identité, d’assurances… que vous pourrez emporter rapidement.

L’important étant avant tout de sauver votre vie !

⚠️

Que faire en cas d’alerte Inondation ?

  • Préparez la mise à l’abri ou l’évacuation ;
  • Garez votre voiture dans un lieu hors de portée (sans prise de risques) ;
  • Montez à l’étage supérieur ;
  • Calfeutrez-vous au mieux, fermez le gaz et l’électricité ;
  • Restez à l’abri, vos enfants sont en sécurité à l’école ou à la crèche.

Que faire pendant l’inondation ?

  • A priori, restez à l’abri à l’étage de votre domicile ou dans votre zone refuge ;
  • Restez à l’écoute des informations et respectez les consignes des secours ;
  • Si l’on vous donne la consigne de quitter votre domicile ou si la crue vous y oblige :
    Ne traversez pas une zone inondée !