Première Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme

190

Pour ne pas laisser les victimes du terrorisme dans l’oubli, et leur rendre un vibrant hommage national, le Gouvernement a instauré la Journée Nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, commémorée pour la première fois ce mercredi 11 mars 2020, date choisie par l’Union Européenne en souvenir de l’attentat commis à Madrid à la gare d’Atocha, le 11 mars 2004. La Ville de Roquebrune-sur-Argens a tenu à se rallier à cette commémoration célébrée par la Nation, en mémoire de tous celles et tous ceux, militaires comme civils, qui ont été frappés par la barbarie terroriste.

Jean-Paul Ollivier, Maire de Roquebrune-sur-Argens, a présidé au Mémorial du Combattant la première cérémonie roquebrunoise de cette Journée nationale de recueillement mémoriel. Le Premier Magistrat, dont 5 concitoyens ont été touchés par les attentats de Lyon et de Nice, a lu à l’assistance, notamment composée des associations patriotiques, des porte-drapeaux, des élus communaux et des forces civiles et militaire, le message transmis par le Président de la République : « Cette Journée est la preuve que les terroristes ont échoué à anéantir la promesse républicaine(…) A ceux qui sèment la mort et la terreur, qui veulent détruire notre raison et notre façon de vivre, la France, l’Europe, répondront toujours avec la force universelle de leurs valeurs et la puissance sereine de l’Etat de droit. Elles se défendront pied à pied, à grands renforts de tolérance, en érigeant haut les digues de la liberté et de la justice. »