C’est devant une salle bondée par plus de 1000 personnes que Jean-Paul Ollivier, Maire de Roquebrune-sur-Argens, a prononcé ses meilleurs vœux à la population, à l’occasion de la cérémonie traditionnelle qui s’est tenue vendredi 10 janvier, à la salle Maurice Calandri. Entouré des élus de la majorité municipale, le Premier Magistrat, qui ne se représente pas aux prochaines élections municipales, a consacré cette dernière cérémonie des vœux à des remerciements et à un retour sur ses 30 ans d’engagement public.

Interdiction préélectorale oblige de tout bilan ou programme, après le visionnage d’un clip vidéo mettant en valeur la beauté des paysages roquebrunois qui a été réalisé par le Service municipal de la Communication pour l’Office de Tourisme, le Maire a débuté son allocution en saluant les personnalités présentes : Georges Ginesta, Sénateur du Var, Paul Boudoube, Maire de Puget sur Argens, les Adjoints et Elus des Communes voisines (notamment Catherine Roubeuf, et Jacques Morenon également Président du SMIDDEV), Roland Bertora, Président de la CAVEM, les personnalités civiles, militaires et religieuses, avec les deux prêtres officiant sur notre Commune, le Père Montech et le Père Dupuis, les hauts gradés représentants de la Gendarmerie, des Sapeurs-pompiers, les bénévoles des C.C.F.F., les Présidents d’Association, les Chefs d’entreprises.

Une soirée teintée d’émotion où Jean-Paul Ollivier a tenu à remercier publiquement l’ensemble des agents communaux, « les Chefs de Service, les Directeurs qui ont, au quotidien, loyalement accompagné et concrétisé les orientations de ma Municipalité : il était légitime que l’on rendît à tous un hommage mérité… », mais également les Adjoints et Conseillers municipaux de la majorité municipale « dont ma Première Adjointe, Joëlle Neveux, avec lesquels j’ai mené à bien cette mandature ainsi que tous les « Amis du Maire ». Merci à vous toutes et tous pour votre engagement et votre fidélité à mes côtés ». Jean-Paul Ollivier a également remercié le Service de la Communication, désormais dirigé par Julie Daziano, et son Cabinet, conduit pendant 3 ans par Julien Luchini, puis par Ludovic Baréty qui lui a succédé. Le Maire a ensuite consacré son allocution à un retour d’expériences sur ses 30 années en tant qu’Adjoint, Premier Adjoint puis Maire depuis août 2016, « 30 ans de dévouement envers les Roquebrunoises et les Roquebrunois, quel que soit leur quartier, leur situation personnelle, leur statut social… ». 30 ans d’un parcours rythmé de projets d’envergure et significatifs, toujours dans l’unique but de faire progresser et rayonner notre Ville, dans de nombreux domaines (économie, culture, tourisme, sport, arts, patrimoine), privilégiant le cadre et la qualité de vie.

Parmi les réalisations les plus emblématiques qui lui tiennent à cœur, le Maire a mentionné l’installation des 3 Croix au sommet du Rocher réalisées par son ami le célèbre sculpteur Bernar Venet, la réhabilitation de l’église paroissiale Saint-Pierre Saint-Paul, le rétablissement des festivités du 15 août, la publication de nombreux ouvrages à succès portant sur la Commune avec l’aide d’historiens Roquebrunois, l’installation d’équipements et la création de services afin de faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap et leurs familles, le lancement du projet de requalification de la place San Peïre, l’ouverture d’une Agence Communale Postale aux Issambres, la gestion de situations de crise (inondations, feux de forêts), la réduction du « train de vie » municipal permettant le désendettement progressif, le retour à l’apaisement en renouant des liens de confiance avec les collectivités et institutions publiques.

Il a terminé son propos par une vibrante déclaration d’amour envers la Commune, dont son père a été le premier Maire à la Libération :« Être Maire, c’est aimer, plus que tout, son territoire, sa Commune et ses habitants, c’est être attaché à la République, à ses valeurs, à la cause publique, et moi, vous le savez, « enfant du pays », j’aime Roquebrune, viscéralement, passionnément depuis toujours (…) Aussi, en cette période de vœux, que Roquebrune soit à la fois préservée des revanchards aigris et des aventuriers extrémistes… Roquebrune mérite le meilleur car, comme vous et vous l’avez compris, « J’aime Roquebrune » ! A nouveau, bonne et heureuse Année 2020 ! Vive le Village, Vive les Issambres, Vive la Bouverie, Vive Roquebrune ! »