Patriotisme : la Ville de Roquebrune-sur-Argens rend hommage aux 13 militaires disparus au Mali

296

A l’initiative du Maire de Roquebrune-sur-Argens, la Commune s’est associée à l’hommage national aux militaires disparus tragiquement dans une collision entre hélicoptères au Mali. Au Mémorial du Combattant, ce 2 décembre à 11h, en présence d’une délégation d’élus et de personnalités civiles et militaires, il a été procédé aux dépôts de gerbe et à une minute de silence solennelle.

La disparition tragique de 13 militaires, dans une collision entre hélicoptères, alors qu’ils étaient engagés dans un combat nocturne contre des djihadistes, a suscité l’émotion générale. Aussi, le Maire a souhaité rendre hommage à leur mémoire : « C’est un terrible drame qui bouleverse, en particulier, tous nos concitoyens. En leur nom et celui de la Municipalité, j’adresse aux familles nos plus sincères condoléances, et notamment à celles installées dans le Var. Avec une pensée particulière envers M. Jean-Marie Bockel, ancien Ministre, et ses proches, qui dispose d’une résidence aux Issambres. La perte de son fils, militaire émérite, nous afflige tout spécialement. »

La Ville de Roquebrune-sur-Argens, en liaison avec les associations patriotiques, s’est donc associée avec ferveur à l’hommage national solennel de ce lundi à Paris, aux Invalides. Le Premier magistrat a profité de l’occasion pour saluer l’association des vétérans OPEX pour son activité locale. D’autant que l’Armée tient à cœur à Roquebrune-sur-Argens, tant par son histoire, ne serait-ce que lors des deux conflits mondiaux, notamment lors de la Libération de la Provence, que par les liens, étroits, par exemple avec le 21 ème RIMA dont la Ville est marraine d’un bataillon.

Le Maire a poursuivi son allocution : « Cette cérémonie de dépôt de gerbes, au Mémorial du Combattant, porte alors tout son sens : nos soldats paient un lourd tribut à la protection de notre pays, qui passe inévitablement par la lutte contre le terrorisme islamiste qui menace toujours notre pays, notamment depuis ses bases arrière, en Afrique, ou au Moyen Orient. Aller jusqu’au sacrifice de sa vie pour celle des autres force l’admiration et nos Forces armées honorent notre pays, portant haut les couleurs et les valeurs de notre République Française. Inclinons-nous toutes et tous devant ces soldats magnifiques, ces « enfants de France » qui sont morts à des milliers de kilomètres pour que nous puissions vivre, en sécurité, ici, avec nos familles, nos enfants et petits-enfants ! Gloire à eux : ils sont gravés sans nos cœurs et dans nos mémoires… »