Réunion annuelle avec M. le Sous-préfet sur la gestion municipale la situation financière de la Ville de Roquebrune-sur-Argens est saine et absolument sous contrôle

438

Ce 7 octobre, invité à présenter la situation financière de la Commune à M. le Sous-Préfet, en présence de M. le Trésorier municipal, le Maire de Roquebrune-sur-Argens a pu démontrer le succès d’une gestion 2018 parfaitement menée en présentant quelques indicateurs pertinents attestant de la bonne santé financière de la collectivité : il a ainsi notamment insisté sur l’excellent niveau d’épargne brute dégagé en 2018 de plus de 4,7 M€ soit 16 % des recettes réelles de fonctionnement ! Il a rappelé que cet exercice 2018 réussi s’inscrit d’ailleurs dans un processus vertueux enclenché dès son élection, en août 2016.

Il convient de préciser que ce résultat a été réalisé après la prise en compte de la réintégration de l’ensemble des salariés dans le budget de la Commune, en provenance des « satellites » dont les compétences déléguées avaient été « remunicipalisées » (SEML SARGET, EPA VIE SCOLAIRE, LOISIRS ET SPORTS, EPA ECOLE DES ARTS). Alarmistes à tort, certains avaient pourtant annoncé que cette situation entraînerait le déclin de la Commune : il n’en rien, c’est tout le contraire !

Le Maire s’est également félicité de la parfaite atteinte des objectifs initialement fixés pour l’exercice 2018,  dont les mesures courageuses connaissent un succès financier.

  • la volonté de poursuivre la réduction du « train de vie » de la collectivité qui se traduit par une nouvelle réduction des charges à caractère général de – 3,73 % par rapport à 2017,
  • la maîtrise globale et totale des dépenses de fonctionnement
  • la compensation de la baisse de la DGF de 1,8 M€ (soit -66,26 % en 6 ans)
  • le développement de moyens alternatifs pour arriver à faire face au désengagement de l’Etat afin de maintenir un niveau qualitatif de services publics de proximité.

Le particularisme de Roquebrune-sur-Argens avec ses 3 pôles et ses 180 km de voirie qui est mis en exergue lors de chaque réunion constitue une réalité nécessitant un budget plus important que dans bien d’autres Communes au périmètre plus simple afin d’assurer les missions d’un service public optimal.

Monsieur le Sous-préfet a bien compris les contraintes et les spécificités de la Commune qui emportent cette prise en compte de dépenses supplémentaires pour assurer la qualité et la dissémination des services publics à Roquebrune (3 Mairies annexes, maintien des services de La Poste des Issambres…).

La municipalité installée en août 2016 a émis le souhait de revenir à un niveau d’investissement plus maîtrisé, en corrélation avec les capacités contributives du budget et surtout en diminuant l’encours de dette. C’est chose faite : le constat de la politique de désendettement engagée en 2016 et 2017 a été apprécié et encouragé avec un encours global de dettes en diminution de -1,5 M€ fin 2018 et qui devrait s’établir à – 1,9 M€ à fin 2019.

Le rythme d’investissement reste soutenu, tout en étant proportionnel aux capacités contributives de la collectivité.

Enfin, le Maire a levé tout doute quant aux effets à venir de l’arrêt progressif de l’activité de la SEML SARGET en indiquant qu’à ce stade de la procédure, la Commune ne subira aucune incidence financière, et ce bien au contraire, du fait d’un actif de la SEML, supérieur à ses engagements.