Le quartier des Issambres dépend désormais de la compétence territoriale de la Gendarmerie de Fréjus, comme l’ensemble de la Commune de Roquebrune-sur-Argens

444

Depuis 2013, le quartier des Issambres faisait partie de la zone d’intervention de la Gendarmerie de Sainte-Maxime, par le biais d’une Brigade Territoriale autonome chargée de la surveillance du littoral roquebrunois, le village et la Bouverie dépendant du périmètre de Fréjus. Cette situation de partition, doublait le nombre d’interlocuteurs, tant pour la population de la Commune que pour les services de la collectivité dans la gestion des dossiers quotidiens. Suite à une étude interne menée par la Gendarmerie, il a été décidé, en accord avec le Commandant de Groupement et la Municipalité, que le quartier des Issambres fasse désormais partie, comme le reste de la Commune, de la même zone d’intervention de la Gendarmerie de Fréjus, à compter du 1er septembre 2019.

Cette nouvelle répartition des compétences territoriales n’engendrera aucun changement dans les démarches des administrés : les Sambracitains pourront, par exemple, déposer une plainte auprès de n’importe quelle brigade de Gendarmerie ; la patrouille la plus proche du lieu d’intervention se rendra sur les lieux, dans un souci de conserver la meilleure réactivité possible. C’est donc en ce sens que les brigades de Fréjus, Sainte-Maxime, ou le P.S.I.G. – Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie – seront habilités à intervenir aux Issambres.

C’est suite à une réunion, organisée le mercredi 28 août dans le bureau du Maire, que le Chef d’Escadron Jean-Baptiste Lecaillon, Commandant de la Compagnie de Gendarmerie Départementale Gassin-Saint Tropez, est venu exposer le projet de regroupement rationnel des compétences territoriales au Premier magistrat, Jean-Paul Ollivier.