Dénomination du boulodrome de la Bouverie : hommage à Jacques Javegny

414

Jeudi 18 juillet en fin d’après-midi, le Maire de Roquebrune-sur-Argens, accompagné d’élus de la municipalité et entouré d’un public venu particulièrement nombreux, a procédé à la dénomination du boulodrome de la Bouverie. Cette cérémonie officielle a rendu hommage à la personnalité, particulièrement attachante, de celui que les Roquebrunois connaissent sous le nom de « Baby » : Jacques Javegny.

Auparavant Fréjussien, « Baby » s’occupait alors d’une équipe de football associative. Dès son arrivée à la Bouverie, en 1984, il s’investit naturellement dans la section football de la jeune Association des Sports et de Loisirs de la Bouverie (A.S.L.B.), en qualité d’entraineur-joueur. Sympathique et disponible, il participe ainsi à la création et l’organisation de belles  aventures associatives, dynamisant ce quartier résidentiel « en devenir » qu’est alors la Bouverie : ses 24 heures cyclistes en sont un exemple resté dans les mémoires. Dans les années 90, il deviendra entraîneur-dirigeant du C.A.R. Football, club phare roquebrunois, s’occupant notamment de la section jeunes, avec une réussite certaine. C’est par la suite vers l’une de ses autres passions, les boules, que Jacques engage son expérience et son temps libre, au sein de la Boule Brune, en tant que dirigeant et joueur redoutable.

Enfin, en 2015, il est à l’origine de l’ « Open Loisirs », une association dont l’unique objectif est l’animation de « son » quartier Bouvérien. Ici, Jacques donne sans compter : son caractère jovial mais sérieux, ferme mais ouvert, fonceur mais lucide permet à l’ensemble de l’association de rapidement se développer dans son essor et ses animations. Depuis 2018, il réunit les trois clubs boulistes des trois pôles de la Commune dans un challenge inter-quartiers, qui est une superbe réussite ! Cet esprit de combattant, amoureux de la vie associative et de la Commune, fait de lui un personnage incontournable et attachant. Pour toutes ces raisons, la Municipalité a souhaité que l’espace bouliste bouvérien porte fièrement son nom, celui d’une figure emblématique de la vie locale.