Inauguration de « La Grupi », l’épicerie solidaire de Roquebrune

425

C’est en présence du Maire et Président du C.C.A.S., de la Vice-présidente du C.C.A.S., de membres du Conseil municipal et du Conseil d’Administration du C.C.A.S., de représentants des C.C.A.S. des villes de Saint-Raphaël et Puget-sur-Argens, ainsi que d’une délégation d’assistantes sociales, qu’ont été inaugurés les locaux de l’épicerie sociale et solidaire, baptisée « La Grupi* », dans lesquels ce dispositif communal va enrichir son offre pour devenir un véritable lieu d’appui et d’aide personnalisé.

L’épicerie sociale et solidaire communale fête ses onze ans, ayant été ouverte en 2008 dans des locaux municipaux au cœur du Village, sous l’égide de Liliane Tisserand, alors Adjointe au Maire déléguée aux Affaires Sociales et Vice-présidente du C.C.A.S..
Dans ses nouveaux locaux, l’épicerie va désormais proposer une action complémentaire : si l’aide alimentaire reste l’action prioritaire, l’épicerie sociale doit également être un lieu d’accueil solidaire et participatif, un lieu d’échanges, mais aussi de prévention et d’appui en faveur des personnes en situation d’isolement. Ainsi un nouveau fonctionnement mis en place deux matinées par semaine avec deux agents du C.C.A.S. proposera un accueil
personnalisé offrant une aide individualisée aux démarches administratives, un accès gratuit à internet, des ateliers cuisine – santé – diététique – couture – esthétique – une initiation informatique, la gestion de budget, des ateliers enfants… la seconde matinée sera dédiée à l’achat des divers produits mis en libre-service. Tout cela en étroite collaboration entre les agents du C.C.A.S. et les travailleurs sociaux du Département.
Les bénéficiaires sont orientés vers l’épicerie par une assistante sociale ou une conseillère en économie sociale et familiale qui les accompagne afin de travailler le projet personnel envisagé durant le temps d’accès à l’épicerie. L’économie réalisée sur le budget alimentaire doit permettre au bénéficiaire de régler des factures impayées ou d’attendre l’ouverture de droits sociaux. De manière exceptionnelle, l’épicerie peut accorder des colis alimentaires
d’urgence permettant de subvenir aux besoins d’une famille durant une semaine, le temps de se mettre en rapport avec un travailleur social qui l’accompagnera pour résoudre ses difficultés. Il est à noter que le Bureau Jeunesse Roquebrunois a offert des bouteilles d’huile d’olive confectionnées à partir des récoltes effectuées par les jeunes Roquebrunois lors des chantiers éducatifs et solidaires sur des oliveraies de la Commune.

*La grupi signifie, en provençal, la mangeoire ou la crèche…